Lever de Soleil

La terre sort de l’ombre et rit dans le matin
Comme aux pieds d’un satrape (1) une odalisque(2) nue ;
Là-bas, l’un des monts a l’air d’un blanc têtin
Mordillé par la nue.

Elle attend le soleil dans les cieux embrasés.
“Viens!” soupirent, aux bois, des merles virtuoses ;
Et l’on voit s’entrouvrir, pour d’éclatants baisers,
Les lèvres de ses roses.

Il vient, il monte

  0