水 调 歌 头 (shui diao ge tou) – Su Shi

à partager, un poème offert par mes élèves, à l’occasion de la fête de la lune, la fête de la mi-automne en Chine. Bonne lecture.

Depuis quand existe la lune argentée !
Une coupe à la main, je demande au Ciel bleu
Quel jour de l’année ce serait aujourd’hui
dans les palais des Cieux.

Je voudrais y retourner sur l’aile du vent

  0

L’ambre

A mi-chemin, mes chemins

«  A mi-chemin de ma vie,
mon cœur a découvert
la véritable Nature
peut-être, la véritable sagesse.

Au fil de ma vie,
je me suis entraînée, entraînée
tous les jours, sans relâche
Mon cœur s’est inspiré
s’est rassasié, s’est même nourri
de ces méthodes venant du cœur.

Il s’est ouvert

  0

à mamita

La mort n’est rien
Je suis moi. Vous êtes vous.
Ce que j’étais pour vous, je le suis toujours.
Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné.
N’employez pas un ton différent.
Ne prenez pas un air solennel ou triste.
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Priez, souriez,
Pensez à moi,
Priez

  0

Notre équinoxe printanier

Une journée de grâce

Comment dire !
Nous étions 9 volontaires bien unis
Des volontés tenues et même soutenues
Des beautés célestes et créatives
Des beautés terrestres et attentives

Le Tao était avec nous, c’est sûr.

Equinoxe printanier
Couleurs, colorées, colorations
Blancheurs d’éveillés
Et … l’entourage autour de cette magie

Soudain apparaissent des potagers
Il y en

  1

Premier sourire de printemps

Tandis qu’à leurs oeuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgré les averses,
Prépare en secret le printemps.
Pour les petites pâquerettes,
Sournoisement lorsque tout dort,
II repasse des collerettes
Et cisèle des boutons-d’or.
Dans le verger et dans la vigne,
II s’en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne,
Poudrer à

  0

Vers les 3000

Au-delà des contrées ordinaires vers les 3 000
Prés du pays des dieux des montagnes EMEI
Au crépuscule, l’astre luminescent annonce son coucher
D’entre les arbres, les nuages et le vent
Ta présence éclaire encore nos cœurs déjà enflammés
Ta rayonnance illumine nos yeux, nos visages ébahis
Nous y voilà, nous l’avions tant demandé
 
Les couleurs

  0

Mon ami, mon hôte

Mon vieil ami , mon hivernal, mon hôte
Tu m’accompagnes partout et en tous lieux
Non statique car tes fonctions perdurent
Dans l’espérance

 Tu es mon unique, mon spécifique
Fille et fils de la Terre véritable
En quelque sorte, en quelque espace
Tel le yin et le yang de l’Homme

 Ton travail m’honore car le mouvement renforce
Le

  0

Résolutions 2016

En cette nouvelle année 2016
Mes âmes sensitives seront à l’aise
Harmonieusement réparties dans mon espace
Je m’impliquerai tout naturellement …
Bien au delà de mon éther intérieur
Pour la Vie !!

 Je serai résolue à perfectionner mon art
Le mettre en application pour le bien de Tous
Bénis SOI celui qui s’engage
Bénis SOI 

  0

La fuite du temps

Il y a quelques mois, nous faisions paraitre un poème sur « les belles âmes ». Nous aimerions vous en présenter une autre.

Notre rencontre remonte à 3 ans. Elle eut lieu en cours de chinois. Quelquefois on partage une activité avec d’autres personnes sans se connaitre vraiment et puis un jour l’occasion fait que le voile se déchire et alors vous découvrez qu’en face de vous est une belle personne. une

  0

À Aurore de George Sand

 

« La nature est tout ce qu’on voit,
Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.
Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit,
Tout ce que l’on sent en soi-même.

Elle est belle pour qui la voit,
Elle est bonne à celui qui l’aime,
Elle est juste quand on y croit
Et qu’on la respecte en soi-même.

  0
  • 1
  • 2